Introduction : opération de la myopie

La chirurgie de la myopie est une chirurgie qui vise à permettre au patient de voir net de loin sans avoir besoin de lunettes.

Il existe deux types de techniques de chirurgie pour traiter la myopie :

La myopie en quelques mots

La myopie est un défaut visuel créant une vision floue de loin.

Selon une récente étude menée en France, près de 40 % des adultes sont atteints de myopie, et presque 21 % des enfants de 0 à 18 ans.

A l’échelle mondiale c’est plus de 30 % des personnes qui sont atteintes de myopie.

La myopie est liée à une longueur trop importante du globe oculaire par rapport à la normale.

Au lieu de se focaliser sur la zone centrale de la rétine, appelée macula, les rayons lumineux convergent en avant de la rétine. Ainsi, l’image transmise au cerveau par un œil myope, est imparfaitement restituée.

L’une des deux causes de la myopie est l’influence génétique. Un enfant a un risque sur trois environ de présenter une myopie si l’un des parents est myope et un risque sur deux si les deux parents sont atteints de myopie.

Les facteurs environnementaux sont l’autre cause de la myopie. De nombreuses études ont montré qu’une sollicitation importante de la vision de près (Smartphones, ordinateurs, longues études…etc), engendrait une évolution de la myopie.

Les différents types de chirurgies de la myopie au Laser

La chirurgie de la myopie quelle que soit la technique utilisée, vise à modifier les rayons de courbures de la cornée, afin de rendre les rayons plus divergents et que l’image se forme parfaitement sur la rétine. Dans le cas de l’opération de la myopie cela va consister à aplatir la cornée pour diminuer la puissance réfractive de l’œil.

 

Le Lasik (Laser-assisted in situ keratomileusis)

C’est la technique de chirurgie réfractive de référence. Le laser n’est pas appliqué en surface, mais dans l’épaisseur de la cornée après avoir découpé une lamelle de cornée appelée capot ou volet, d’environ 100 microns d’épaisseur. Ainsi l’épithelium est préservé et la cicatrisation superficielle rapide (environ 4 à 5 heures) autorisant une récupération visuelle elle aussi plus rapide (dès le lendemain matin).

 

La PKR et la PKR Transépitheliale (PhotoKératectomie Refractive)

Contrairement au Lasik, le traitement se fait en surface. Cette technique de chirurgie de la myopie est réservée aux cornées qui ne sont pas opérables avec le Lasik (cornées fines et/ou topographiquement asymétriques). Tout comme le Lasik, c’est une technique simple, indolore et rapide, et les résultats sont identiques. C’est le temps de cicatrisation qui va changer : les 4 premiers jours ne sont pas agréables et la vue se stabilise en 7 à 10 jours.

 

SMILE (Small Incision Lenticule Extraction)

Cette chirurgie réfractive de la myopie est développée par le laboratoire ZEISS et se réalise sur sa platefrome VisuMax. Le principe du SMILE est de créer avec le laser femtoseconde un lenticule stromal correspondant à la myopie à corriger, en profondeur dans la cornée, et de le retirer au moyen d’une pince au travers d’une micro-incision.

Le SMILE est une technique très séduisante et qui offre de très bons résultats, aussi bons qu’en Lasik, mais la récupération du patient après l’opération n’est pas aussi rapide.

etre myope vision vue myopie evolutive chirurgie refractive oeil laser yeux dr jean marc ancel ophtalmologue neuilly sur seine paris

Les implants intraoculaires pour la myopie, ou implants phakes

Ici la puissance optique globale de l’œil n’est plus corrigée par une modification des rayons de courbures de la cornée (comme dans le Lasik, la PKR ou le SMILE), mais par l’implantation d’une lentille à l’intérieur de l’œil, c’est cette lentille qui va corriger la myopie du patient.

Cette chirurgie trouve ses indications dans les limites et les contres indications du laser : myopie au-delà de -10 dioptries, cornées trop fines et asymétriques sur la topographie.

Les implants phakes (le cristallin est laissé en place) sont placés le plus souvent en arrière de l’iris et en avant du cristallin.

L’opération pour des implants myopiques se déroule en ambulatoire et les deux yeux sont opérés à une semaine d’intervalle pour écarter tout risque d’infection bilatérale.

Bilan préopératoire pour une chirurgie de la myopie

Le bilan préopératoire a trois buts : écarter toute contre-indication, choisir la technique la plus adaptée à chacun, informer le patient (alternative, possibilité de récupération, éventuels effets secondaires et complications).

La consultation débute par un interrogatoire au cours duquel le patient expose ses antécédents médicaux (diabète, grossesse, herpès cornéen) qui pourraient influer sur sa vision.

Puis il est réalisé une mesure précise de l’acuité visuelle et de la réfraction. Cette dernière devra être comparée avec la correction habituelle du patient.

Dans le cadre d’une chirurgie de la myopie, deux examens complémentaires occupent une place primordiale : il s’agit de la topographie et de la pachymétrie cornéenne. Ces deux examens nous permettent de guider le chirurgien sur la technique chirurgicale qui pourra être employée.

Soins post-opératoires suite à chirurgie de la myopie

Après la chirurgie et en fonction de la technique il faut rester tranquille quelques heures à plusieurs jours en évitant de se frotter les yeux, les activités physiques, et tout contact avec la poussière. Ceci afin d’éviter les infections.

Vous aurez évidemment un traitement avec des gouttes antibiotiques et anti-inflammatoire à commencer le soir même.

chirurgie correction myopie vision chirurgien ophtalmologue paris chirurgie refractive oeil laser yeux docteur jean marc ancel ophtalmologue neuilly sur seine paris

Convalescence d’une opération de la myopie, les symptômes à surveiller

Selon la méthode de chirurgie de la myopie employée, il faudra être prudent de quelques heures à plusieurs jours.

Pour le Lasik, il ne faudra pas se frotter les yeux et faire attention à la poussière pendant la première soirée. Ainsi qu’éviter les vapeurs de cuisine. Les premières heures, les yeux piquent, grattent et larmoient. C’est tout à fait normal. Puis au bout de 4/5 heures cela passera soudainement.

Il faudra continuer à être prudent les 2, 3 jours qui suivent et vous aurez un traitement par gouttes sur 9 jours.

Pour la PKR ou la PKR Transépithéliale, il faudra rester tranquille à la maison 4 jours et faire très attention à la poussière. A la fin de la chirurgie vous aurez des lentilles pansements qu’il faudra garder jours et nuits pendant ces 4 jours. Comme pour le Lasik il faudra éviter la poussière pendant ces 4 jours. Vous aurez évidemment un traitement par gouttes pendant plusieurs jours.

Pour les implants myopiques, il faudra éviter la poussière et de vous toucher les yeux pendant 3 semaines.

Vous aurez aussi un traitement par gouttes qui vous sera prescrit.

Comme pour toutes chirurgies, le plus gros risque c’est l’infection. C’est pour cela qu’il vous sera demandé de ne pas toucher les yeux et d’éviter à tout prix la poussière. Donc d’éviter tout ce qui est bricolage, jardinage, ménage…etc.

Les signes d’infections sont : un oeil rouge, douloureux, et une baisse de vision.

Opération de la myopie : prix et remboursement

Le coût de l’opération varie en fonction de la technique employée :

Pour un Lasik il se situe entre 1300 et 1 400€ par œil.
Pour la PKR ou la PKR Transépithéliale il est de 2 400€ à 2 600€ pour les deux yeux.
Pour les implants myopiques, il est de 3 200 à 3 600€ pour les deux yeux, en fonction de la complexité des implants.

operation correction oeil laser myope chirurgie yeux chirurgie refractive oeil laser yeux dr jean marc ancel ophtalmologue neuilly sur seine paris

EN SAVOIR PLUS SUR LA MYOPIE
Définition, causes et symptômes etc…

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de notes : 63

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?