La PKR Transépithéliale ou Trans PKR

Cette technique est une variante de la PKR (PhotoKératectomie Réfractive).

Lors de l’opération de la PKR, l’épithélium cornéen est enlevé manuellement.

Dans la TransPKR, l’épithélium est enlevé au moyen du laser femtoseconde. Ensuite le traitement du défaut visuel (Myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie), se fait au moyen du laser Excimer. C’est donc le même laser qui est employé que pour la chirurgie Lasik. Nous aurons donc les mêmes résultats en terme visuel.

La transPKR est une technique de surface qui est simple, indolore et rapide.

On utilise la TransPKR lorsque le LASIK n’est pas possible, c’est à dire quand la cornée est fine et/ou asymétrique topographiquement.

operation trans pkr recuperation chirurgien ophtalmologue paris chirurgie refractive oeil laser yeux docteur jean marc ancel ophtalmologue neuilly sur seine paris

Pourquoi avoir recours à la TransPKR ?

La TransPKR est une technique chirurgicale qui va permettre de traiter tous les défauts visuels et leur combinaison. Que vous soyez myope, hypermétrope, astigmate ou presbyte, la TransPKR vous permettra de vous passer de vos lunettes.

Elle permet évidemment de traiter les défauts visuels même quand ceux-ci sont combinés. Par exemple un hypermétrope astigmate et presbyte pourra après l’opération, à nouveau vivre sans lunettes : il pourra voir aussi bien de loin que de près.

Bilan préopératoire

La consultation débute toujours par un interrogatoire. Le patient expose ses antécédents médicaux généraux, en détaillant ceux qui auraient pu influer sur son trouble visuel (diabète, grossesse, herpès cornéen). Cette étape nous indique aussi l’existence de gênes visuelles particulières tels des maux de tête après un travail sur écran, des halos la nuit, des éblouissements et l’évolutivité du trouble. Le patient est aussi invité à exprimer ses motivations.

Qu’elles soient d’ordre fonctionnel, professionnel, ou simplement esthétique, elles sont importantes à appréhender pour expliquer au patient ce à quoi il peut prétendre et dissuader éventuellement d’un but illusoire.

La consultation se poursuit par une série d’examens. D’abord une mesure de lacuité visuelle, ainsi qu’une mesure précise de la réfraction (mesure du défaut visuel) qui devra être comparée avec la correction habituelle de la personne.

Suivent un examen anatomique complet de l’œil avec un biomicrsocope, la mesure de la pression de l’œil appelée PIO (valeur de référence préopératoire car les chirurgies cornéennes au laser abaissent artificiellement la tension oculaire), ainsi qu’un fond dœil. Cette étape permet de mettre en évidence des facteurs de risques (cicatrice cornéenne d’herpès par exemple), voir des contre-indications (lésion rétinienne laissant présager d’un mauvais résultat postopératoire).

Deux examens complémentaires occupent une place primordiale dans ce bilan : il s’agit de la topographie cornéenne et de la pachymétrie cornéenne. La première étudie la forme de la cornée et surtout sa régularité. La seconde mesure l’épaisseur de la cornée. Ces deux examens permettront de guider le chirurgien sur la technique chirurgicale la plus appropriée.

Le bilan est toujours complété par une aberrométrie, à la recherche d’anomalies optiques, appelées aberrations, qui peuvent être source de potentiels effets secondaires postopératoires comme les halos nocturnes et les éblouissements.

A la fin il vous sera remis un dossier récapitulatif, dans lequel vous trouverez un devis pour votre mutuelle et une ordonnance pour des gouttes à acheter avant l’opération.

La TransPKR, comment ça se passe le jour J ?

La préparation

A votre arrivée vous serez installé dans un box pour être préparé. Vous devrez mettre une charlotte, une blouse et des sur-chaussures. Puis on vous administrera un anesthésique topique (par gouttes dans les yeux).

Ensuite vous serez accompagné au bloc opératoire. Une fois allongé, la peau autour de vos yeux sera désinfectée avec de la Bétadine, et on vous posera un champ opératoire stérile.

Le chirurgien ophtalmologue pose ensuite un instrument qui va permettre à votre œil, de rester ouvert pendant l’opération. Il y a ensuite une reconnaissance de l’iris par le logiciel d’Eye-Tracking du laser. Cette étape va permettre au laser de suivre les micro-mouvements involontaires de l’œil et permettre ainsi un traitement optimal. En cas de mouvement trop important le laser s’arrête automatiquement. Il ne reprend que lorsque vous regardez à nouveau la petite diode lumineuse.

 

Le traitement au laser

Lors de la TransPKR, l’ablation de l’épithélium se fait avec le laser Femtosseconde. Puis il y a un traitement stromal (la couche intermédiaire de la cornée) avec le laser Excimer afin de corriger le défaut visuel du patient.

Enfin le chirurgien instille des gouttes antibiotiques, et pose une lentille pansement sur l’œil que le patient gardera 4 jours et 4 nuits.

Vous serez raccompagné dans votre box afin de vous reposer. Il vous sera proposer une collation.

Avant de rentrer chez vous, vous serez vu pour une consultation lors de laquelle est vérifié que les lentilles sont bien en place, et afin de vous faire toutes les recommandations pour les jours qui suivent : notamment éviter toute activité physique, ou poussiéreuse et de bien suivre la prescription qui vous avait été donnée au moment de la consultation préopératoire.

Vous serez revu au cabinet 4 ou 5 jours après l’opération afin de retirer les lentilles pansements et de s’assurer de la bonne cicatrisation de votre cornée. Un contrôle postopératoire est prévu à deux mois. 

 

Soins post-opératoires

Le soir même de la chirurgie, un traitement par gouttes devra être commencé et suivi scrupuleusement. Il se compose d’antibiotiques et d’anti-inflammatoires.

Les quatre premiers jours il vous sera demandé de ne pas sortir de chez vous. Vous pourrez travailler sur ordinateur, regarder la télé et consulter votre téléphone. En revanche toute activité physique est prohibée. Vous devrez aussi faire très attention à la poussière. Donc ne pas faire de rangement, de bricolage ou de ménage. Le maquillage est aussi interdit.

Vous pourrez évidemment prendre une douche et vous laver les cheveux.

Convalescence d’une opération TransPKR, les symptômes à surveiller

Après une TransPKR, les quatre premiers jours ne sont pas très agréables. Les deux premiers jours les yeux piquent et larmoient beaucoup, le troisième jour ça va mieux et le quatrième encore mieux. Nous vous prescrivons des anti-douleurs si besoin. Lors d’une TransPKR la vision se stabilise en 7 à 10 jours.

Un des effets secondaires qui peut apparaitre est une sécheresse oculaire transitoire. C’est pourquoi on vous prescrit aussi des larmes artificielles afin d’hydrater vos yeux. Ceci vous permettra de lutter contre les sensations de brulure, de picotements ou de grains de sable dans les yeux.

Le plus gros risque avec une TransPKR c’est l’infection. C’est pourquoi il vous est demandé de rester à la maison les premiers jours et de faire très attention à la poussière. Les symptômes à surveiller sont : un œil rouge, douloureux et une baisse de la vision.

trans pkr douleur chirurgien ophtalmologue paris chirurgie refractive oeil laser yeux docteur jean marc ancel ophtalmologue neuilly sur seine paris

La TransPKR : prix et remboursement

Le coût de l’intervention par TransPKR bilatérale est de 2 400 € à 2 600 € tout compris (frais clinique, honoraires du chirurgien et contrôles post-opératoire immédiats).
Malheureusement la sécurité sociale ne prendra pas en charge l’opération par TransPKR, mais renseignez vous auprès de votre mutuelle car certaines remboursent en partie cette chirurgie.

Lors de la consultation préopératoire, il vous sera remis un dossier récapitulatif, dans lequel vous trouverez un devis pour votre mutuelle.

operation correction oeil laser myope chirurgie yeux chirurgie refractive oeil laser yeux dr jean marc ancel ophtalmologue neuilly sur seine paris
LES TROUBLES DE LA VISION
Découvrez les amétropies de l’œil et leurs traitements.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de notes : 26

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?