Prendre un rendez-vous

EpiLASIK et LASEK

Les chirurgies de l'oeil

EPI-LASIK et LASEK

Avec un taux exceptionnel de 95% de patients satisfaits, le LASIK continue de séduire les porteurs de lunettes et de lentilles.

L'Epi-LASIK

Contrairement à la technique de surface PKR, lors de l’Epi-LASIK, le chirurgien va essayer de conserver intacte la couche la plus superficielle de la cornée : l’épithélium.
Lors d’un Epi-LASIK, un capot d’épithélium va être créé à l’aide d’un appareil spécifique : l’épi-kératôme. Cela peut s’apparenter à la découpe d’un capot de LASIK via micro-kératôme, mais en plus superficiel et donc un capot également beaucoup plus fin et fragile. Ce capot sera ensuite soulevé et le laser Excimer appliqué en surface comme lors d’une PKR. Une fois le traitement effectué, il faudra remettre le capot epithélial en place pour protéger le traitement. C’est finalement une intervention à mi-chemin entre une PKR et un LASIK.

Bien que séduisante, cette technique d’Epi-LASIK a peu à peu été abandonnée car l’épithélium reste très fragile et bien souvent se rompt par endroit, ce qui revient finalement à avoir les mêmes suites et les mêmes gênes post-opératoire qu’en PKR.

Découpe du capot en Epi-LASIK
Soulèvement du capot d'Epi-LASIK
Le Lasek

Le LASEK est une variante de l’Epi-LASIK. Cette fois-ci, il n’y a plus d’épi-kératôme pour découper le capot epithélial comme dans l’Epi-LASIK mais à l’aide d’une solution d’alcool et d’une spatule, le chirurgien va soulever délicatement l’épithélium en essayant de le conserver intact. Une fois l’épithélium soulevé, le laser Excimer est appliqué et l’épithélium remis en place.

Là aussi, l’épithélium fragile ne protège pas souvent correctement le traitement et il faudra attendre quelques jours qu’il repousse et se reforme entièrement pour avoir une amélioration des gênes et de la vision, comme lors d’une PKR. Il a même été rapporté des cas de nécrose du tissu épithélial, pouvant gêner la repousse du nouvel épithélium aussi bien en LASEK qu’en Epi-LASIK.

En bref

L’epi-LASIK et le LASEK sont des solutions chirurgicales qui ont été inventées afin de réduire l’inconfort que le patient peut ressentir après une PKR. Malheureusement, le capot épithélial est souvent trop fragile pour recouvrir entièrement et efficacement le traitement Excimer et l’utilité de ces deux techniques est donc moindre.
L’epi-LASIK et le LASEK sont donc des solutions chirurgicales à l’abandon aujourd’hui, beaucoup de chirurgiens leur préférant l’efficacité et la constance de la PKR.

Menu
Docteur Ancel