Prendre un rendez-vous

A qui s’adresse l’opération au LASIK ?

A qui s’adresse l’opération au lasik ?

Aujourd’hui la chirurgie réfractive est capable d’opérer tous les types de défaut oculaire : la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie.

Schéma du traitement LASIK d'un myope : avant et après
Lasik et myopie

La myopie est sans aucun doute le défaut visuel le plus fréquent puisqu’elle est présentée par au moins 30% de la population. Si la façon dont on utilise nos yeux au quotidien peut favoriser l’apparition ou l’aggravation de la myopie, elle reste d’abord un défaut génétique et donc déterminée dès la naissance.

Le plus souvent, la myopie est la conséquence d’un œil trop long ou bien d’une courbure trop importante de la cornée. Dans les deux cas, cela signifie que les rayons lumineux entrants forment une image en avant de la rétine. Le but du traitement LASIK sera par conséquent d’aplatir la cornée afin de rendre les rayons lumineux plus divergents ; ils pourront ainsi former une image localisée exactement sur la rétine et ainsi obtenir une image nette sans lunettes !

Lasik et hypermétropie

L’hypermétropie est le défaut optique inverse de la myopie. Elle est donc la conséquence d’un œil trop court ou d’une cornée trop plate. C’est pour cela que les rayons lumineux entrants dans l’œil se forment en arrière de la rétine et donnent une image floue.

Le traitement LASIK aura donc pour but de bomber la cornée afin de rendre les rayons lumineux plus convergents. Ainsi, ils formeront une image placée exactement sur la rétine pour obtenir une image nette sans lunette !

Schéma du traitement LASIK d'un hypermétrope : avant et après
astigmatisme-avant-apres-lasik
Schéma du traitement LASIK de l’astigmatisme : avant et après
Lasik et astigmatisme

La surface de la cornée a normalement une forme sphérique, comme un « ballon de football ». L’astigmatisme est la conséquence d’une forme plutôt ellipsoïdale de la cornée, comme un « ballon de rugby » ; c’est-à-dire que celle-ci présente deux axes de longueurs différentes, deux méridiens perpendiculaires de courbures différentes. Les rayons lumineux entrants donnent ainsi une image déformée sur la rétine.

L’astigmatisme est un défaut exceptionnellement isolé; le plus souvent, il est associé à une myopie ou à une hypermétropie et, après 45 ans, à une presbytie.

Le traitement au LASIK doit donc redonner une forme sphérique à la cornée, afin d’obtenir une image précise et bien formée.

Lasik et Presbytie

Le cristallin est la lentille naturelle de l’œil qui, en se bombant ou en se relâchant, permet à l’œil d’effectuer la mise au point en vision de loin ou de près : c’est l’accommodation.

La presbytie est un trouble visuel provenant par la perte progressive de la capacité d’accommodation du cristallin qui devient de moins en moins déformable. C’est un phénomène naturel de vieillissement du cristallin qui commence à la naissance mais dont les effets ne sont visibles qu’à partir de 45 ans. 

Il existe plusieurs techniques pour corriger la presbytie au LASIK, cependant ce sont des compromis afin de récupérer une bonne vision de loin et de près et redevenir indépendant sans lunette.

La technique idéale afin de conserver au maximum la qualité des deux visions est la bascule. Cette technique consiste à traiter l’œil dominant en vision de loin et l’œil dominé en vision de près. Chaque œil a donc son domaine de vision et la vision binoculaire est maintenue en vision intermédiaire. Avec ce principe, la vision est claire de loin et de près en gardant les deux yeux ouverts. 

Schéma du traitement LASIK de la presbytie : la bascule
Menu
Docteur Ancel