Prise de rendez-vous
Fermer

Prenez un rendez-vous pour une consultation pré-opératoire

Vos troubles visuels

52 avenue du roule 92200 Neuilly-sur-Seine 01 47 22 20 94

Troubles de la vision

Œil normal

L’œil normal ou « emmétrope »

Pour comprendre les défauts visuels d’un œil, il est important de connaitre l’anatomie et le fonctionnement naturel de cet organe.

L’œil peut être assimilé à un appareil photographique :

La cornée étant l’objectif, l’iris le diaphragme, le cristallin permettant une mise au point plus fine (autofocus entre vision de loin et vision de près) et la rétine, dont le centre est la fovea, étant la pellicule ou le capteur numérique.

La transparence de la cornée, du cristallin et des milieux intermédiaires va ainsi permettre aux rayons lumineux de traverser sans déperdition tous les milieux transparents et à la rétine de capter correctement cette information lumineuse et la transmettre au cerveau.

 

Coupe anatomique d'un oeilCoupe anatomique de l’oeil

 

Représentation schématique de la réfraction de la lumière dans un œil emmétrope (œil normal : pouvoir de convergence de 62D dont les 2/3 – 43D – pour la cornée et près du 1/3 pour le cristallin -19D).

La Cornée

Comparable à un hublot par lequel pénètre la lumière de l’extérieur, la cornée est la principale lentille de l’oeil car elle assure plus des 2/3 de la réfraction des rayons lumineux. Parce qu’elle joue un rôle déterminant dans la focalisation de la lumière sur la rétine, elle doit toujours être parfaitement propre et transparente, sous peine de troubler la perception visuelle. De plus, elle doit avoir un pouvoir optique cohérent par rapport au reste de l’œil.

En fonction de sa forme, elle pourra engendrer différents défauts réfractifs :

Si elle est trop cambrée, l’œil est myope.
Si elle est trop plate, l’œil est hypermétrope.
Si elle n’est pas bien ronde mais ovale, l’œil est alors astigmate.

L’Iris

L’iris est un muscle faisant varier l’ouverture de la pupille (l’orifice central)  tel le diaphragme de l’appareil photo, afin de réguler la quantité de lumière rentrant dans l’œil.

L’iris est la partie colorée de l’œil, plus ou moins sombre en fonction des pigments de mélanine le composant.

Le Cristallin

C’est la seconde lentille de l’œil, assurant près d’1/3 de la réfraction des rayons lumineux dans l’œil. Le cristallin est l’équivalent de l’autofocus, il va pouvoir se bomber plus ou moins afin d’obtenir une vision nette à toute distance : c’est l’accommodation. A partir de quarante ans son fonctionnement est moindre ce qui engendre l’apparition de la presbytie puis plus tard il perd généralement peu à peu de sa transparence, il s’agit alors de la cataracte.

La Rétine

C’est la pellicule photographique de l’œil. Elle est composée de cellules photo-réceptrices qui vont réceptionner l’image formée par la cornée et le cristallin, la transformer en impulsions électriques et la transmettre au cerveau via le nerf optique.

L’œil emmétrope est un œil n’ayant pas de défaut réfractif de vision, c’est-à-dire, que les rayons de lumière entrant par la cornée seront déviés parfaitement à travers les différents éléments de l’œil pour converger en un point central sur la rétine, la fovea. La vision est alors parfaitement nette !

 

Simulation de la vision d'une personne sans problème de vue

Prise de rendez-vous
720_450-fMbCTAE0pWzMc4oSFMVpJ0DgTG8npHpQe9GsEQnSvPe4aOUGf66tSXFnwTgCEbjB

Chirurgies au laser