Prise de rendez-vous
Fermer

Prenez un rendez-vous pour une consultation pré-opératoire

Vos troubles visuels

52 avenue du roule 92200 Neuilly-sur-Seine 01 47 22 20 94

Troubles de la vision

Hypermétropie

L’hypermétropie est un défaut visuel empêchant de voir net et confortablement en vision de près principalement et dans une moindre mesure de loin.

Simulation de la vue d'un hypermétrope

Ce défaut visuel est généralement lié à un œil trop court, une cornée pas assez « bombée » ainsi qu’un cristallin pas assez puissant.

 

Les rayons lumineux entrant dans l’œil ne sont pas assez convergents et l’image qui en résulte se forme en arrière de la rétine.

 

Pour corriger ce défaut, il faut ramener la focalisation de l’image sur la rétine soit par des verres correcteurs (lunettes ou lentilles), soit en modifiant la courbure de la cornée via un traitement au laser (LASIK ou PKR), soit en remplaçant le cristallin par un implant à la bonne correction.

 

 

Représentation schématique de la réfraction de la lumière dans un œil hypermétrope (en haut) puis une fois corrigé par un verre convexe (en bas).

 

Si l’hypermétropie n’est pas trop importante, l’accommodation permet au prix d’un effort, de re-focaliser l’image sur la rétine et ainsi de voir net.

C’est pour cela que beaucoup d’hypermétropes s’ignorent !

 

En revanche, cet effort d’accommodation peut engendrer au bout d’un moment de la fatigue visuelle : yeux qui tirent, grattent, les yeux lourds et fatigués voire des maux de tête ainsi qu’une vision de loin floue après un travail important au près.

 

Les forts hypermétropes, eux, se fatiguent beaucoup plus vite que les autres aussi bien en vision de près que sur certaines tâches au loin (conduite, cinéma…). En effet, l’effort d’accommodation demandé pour compenser leur hypermétropie est trop important ! Une correction visuelle permanente est donc nécessaire.

 

Il faut savoir également que cette réserve d’accommodation diminue progressivement au cours de la vie pour devenir nulle aux alentours de 60 ans.

Pour l’hypermétrope, compenser son trouble visuel en accommodant devient donc de plus en plus difficile et fatiguant au fur et à mesure qu’il avance en âge. Aux alentours de 40-45 ans, à l’âge de la presbytie, le port d’une correction optique devient indispensable au début en vision de près,  puis pour la vision de loin, c’est l’hypermétropie-presbytie!

Prise de rendez-vous
720_450-fMbCTAE0pWzMc4oSFMVpJ0DgTG8npHpQe9GsEQnSvPe4aOUGf66tSXFnwTgCEbjB

Chirurgies au laser