Prise de rendez-vous
Fermer

Prenez un rendez-vous pour une consultation pré-opératoire

Vos troubles visuels

52 avenue du roule 92200 Neuilly-sur-Seine 01 47 22 20 94

Chirurgies

Le Kératocône

Principale contre-indication d'une chirurgie réfractive par Lasik, le kératocône est une dystrophie cornéenne (affaiblissement du tissu conjonctif cornéen), héréditaire dans plus de la moitié des cas, provoquant progressivement déformation et amincissement de la cornée.

 

Kératocône vu de profil. Notez que la cornée pousse en forme de cône.

 

Le plus souvent découvert entre l’âge de 10 et 30 ans devant l’apparition ou l’aggravation récente d’une myopie et d’un astigmatisme, il est obligatoirement diagnostiqué par une topographie cornéenne qui confirme la déformation avec astigmatisme irrégulier et amincissement cornéen. Parfois, il est découvert de façon fortuite lors d’une consultation en vue d’une chirurgie réfractive (formes frustres). Enfin, il peut n’être confirmé qu’après plusieurs mois d’évolution topographique de l’astigmatisme irrégulier.

Il survient très fréquemment sur un terrain allergique et la première recommandation est de demander d’arrêter au patient de se frotter les yeux (aggravation de la déformation cornéenne par pression sur les globes oculaires)

Les formes évolutives sont nombreuses, allant de la simple découverte systématique d’un bombement topographique inférieur avec conservation d’une acuité visuelle corrigée normale à une déformation majeure avec vision basse non améliorable par lunettes ou lentilles rigides nécessitant d’emblée une greffe de cornée.

Le but du traitement du kératocône installé et patent est double : limiter l’évolution par un Cross Linking  (polymérisation des fibres collagène par action d’un rayonnement UV) du tissu cornéen chez les moins de 30 ans et améliorer la vision lorsqu’elle est faible malgré une correction par lentille adéquate par mise en place d’anneaux intra-cornéens (étirant la cornée), corrections laser guidées par topographie (Topolink en PRK) visant à diminuer l’astigmatisme irrégulier voire greffes de cornée pour remplacer le tissu malade par un tissu sain.

Ces cornées pathologiquement trop irrégulières ne peuvent être soumises à un traitement LASIK sous peine d’amplifier la déformation cornéenne en cours. Par contre les formes frustres stables découvertes lors d’un bilan systématique ou les formes plus avancées nécessitant un Topolink peuvent bénéficier d’un traitement par PKR (éventuellement couplé à un cross-linking).
 

Ci-dessus, la topographie d’une cornée kératoconique (très décentrée et bombée vers le bas) engendrant un astigmatisme de plus de 5.0D

 

 

 

Ci-dessus, cette même cornée après une pose d’anneaux cornéens permettant de limiter le décentrement du cône et de réduire considérablement l’astigmatisme (1.7D ici). Il en résulte une augmentation significative de la vision avec correction.

 

 

Anneau intra-cornéen renforçant la cornée dans le kératoconeAnneau intra-cornéen renforçant la cornée dans le kératocone

Prise de rendez-vous
1500_844-EUj2Phf4qO9KBf8dvbsbzkmMIKKoertA3v17v9FVZnl8IFO7RfPmclrAgTTIHaMK

Troubles de la vision