Prise de rendez-vous
Fermer

Prenez un rendez-vous pour une consultation pré-opératoire

Vos troubles visuels

52 avenue du roule 92200 Neuilly-sur-Seine 01 47 22 20 94

Chirurgies

Bilan pré-opératoire

Le déroulement chronologique d’une consultation en vue d’une éventuelle chirurgie réfractive doit être systématique pour être exhaustif. En effet, plusieurs techniques chirurgicales ont fait leurs preuves et peuvent être envisagées. Chacune d’entre elles ayant ses propres spécificités avec ses avantages et ses inconvénients, le choix ne peut se faire qu’avec l’ensemble des investigations préopératoires que nous allons détailler :

Interrogatoire

Il doit s’attacher à connaître les éventuelles plaintes visuelles, obtenir les antécédents généraux et oculaires du patient et les éventuels traitements ayant une influence sur l’œil mais il doit aussi permettre d’apprécier sa motivation et ses attentes concernant cette chirurgie.

Mesure de la correction portée

Cette mesure permet d’avoir une première approche de l’amétropie (défaut visuel)  du patient et devra également être rapprochée de ses éventuelles plaintes visuelles (sur ou sous correction avec maux de tête par exemple, mauvaise vision nocturne)

Auto-réfractomètre et Réfraction

L’auto-réfractomètre mesure de façon automatique l’amétropie (défaut visuel) du patient. Sa précision est parfois relative mais il permet une première approche du défaut visuel.

La réfraction est une des étapes les plus importantes, elle détermine de façon précise la correction subjectivement réclamée par le patient. Chaque paramètre doit être rigoureusement analysé en monoculaire puis en binoculaire (sphère, cylindre, axe et addition). Les résultats obtenus seront comparés à la correction portée afin d’estimer une éventuelle sur ou sous-correction et vérifier la stabilité de la vision (condition nécessaire à toute correction chirurgicale) mais aussi aux autres mesures effectuées (auto-réfractomètre, aberromètre).

Seront étudiés les acuités brutes (sans correction) et corrigées en monoculaire (œil par œil) puis en binoculaire. L’œil directeur sera systématiquement recherché à l’approche de l’âge de la presbytie où les corrections chirurgicales se font souvent en bascule (œil directeur corrigé en vision de loin et œil dominé en vision de près). Enfin, une analyse plus détaillée de la vision binoculaire, avec bilan orthoptique, devra être effectuée dans les cas de strabisme ou d’antécédents de strabisme et dans les cas de troubles de la convergence compensés ou décompensés par le port de sa correction.
 

3 outils : unité de réfraction avec Auto-réfractomètre, réfracteur et lampe à fente, tonomètreUnité de réfraction avec Auto-réfractomètre, Réfracteur et Lampe à fente, Tonomètre

 

Lampe à fente ou Biomicroscope et Tonométrie

L’examen au biomicroscope ou LAF vérifie l’intégrité anatomique de l’œil notamment la transparence de la cornée et du cristallin, la profondeur de la chambre antérieure et le fond d’œil avec l’aide d’une lentille (rétine et nerf optique). Le FO permet de dépister d’éventuels troubles vasculaires (Diabète, HTA), des anomalies de la papille optique ou des lésions de la périphérie rétinienne (givre, palissades, trous, brides…)

Le tonomètre à air est utilisé pour mesurer la pression intra-oculaire et ainsi détecter la présence d’une tension élevée (risque de glaucome). Cette mesure sert également de valeur de référence au cours du suivi après chirurgie laser (la photo ablation amincit la cornée diminuant ainsi de façon artificielle la PIO). De même, après une chirurgie intraoculaire on peut observer des hypertensions liées à des phénomènes  inflammatoires, infectieux ou en réaction au traitement postopératoire (ex : cortico-sensible)
 

Examun avec l'ohptalmologue`

Topographie

Examen indispensable en chirurgie cornéenne, il étudie la forme et la régularité de la cornée. Cet examen permet d’écarter d’éventuelles contre-indications en chirurgie réfractive au Laser Excimer (épaisseur et symétrie de la cornée). Il doit impérativement être réalisé alors que le port de lentilles de contact a été complétement interrompu depuis 48H au minimum pour les lentilles souples et 5 jours pour les lentilles rigides.
 

Exemple de topographie Orbscan

Pachymétrie

C’est la mesure de l’épaisseur cornéenne. Cet examen est souvent décisif dans les cas « limites » ; en effet une pachymétrie importante autorise une correction plus élevée consommatrice de tissu cornéen alors qu’une pachymétrie faible contre indique des cas plus « abordables » en terme de correction optique. Dans tous les cas le chirurgien estimera l’importance de la photo ablation et son objectif sera de laisser en Lasik, un mur stromal postérieur d’au moins 300 μm après découpe du volet et une cornée de 350 μm en cas de photo-ablation de surface.

Abérrométrie

L’abérrométrie fait partie des derniers champs d’exploration de la vision et ses anomalies peuvent être parfois corrigées. Un taux d’aberrations important peut être source d’insatisfaction postopératoire s’il n’a pas été pris en compte au préalable. Cet examen permet également de mesurer de façon objective et très précise la réfraction (PPR), le diamètre pupillaire (diamètre optique à traiter) et enfin mettre en évidence les phénomènes de myopie nocturne responsable de halos.
 

Biométrie

Cet examen mesure plusieurs données biométriques de l’œil : sa longueur axiale, la profondeur de sa chambre antérieure et les rayons de courbure de sa cornée. Il différencie ainsi les amétropies dites axiles, les plus fréquentes (longueur axiale de l’oeil différente de la normale), des amétropies de puissance liées à des cornées atypiques (très cambrées ou au contraire très plates). Il sera nécessaire dans le cas d’une intervention par implant ou comme examen de référence utile en cas de chirurgie de cataracte à distance (plusieurs années après l’intervention)

En fonction des constatations initiales et des options thérapeutiques, d’autres examens peuvent venir compléter les explorations (Le cabinet ). Ils ne sont pas systématiques mais indispensables dans certains cas : microscopie cellulaire (comptage des cellules endothéliales) pour le suivi des implants phakes, OCT de segment antérieur avec coupes anatomiques des structures antérieures de l’œil (cornée, chambre antérieure et cristallin) pour les évaluations avant retouches Lasik (épaisseur de capot et mur cornéen postérieur) ou le positionnement des implants phakes et OCT de segment postérieur pour dépister des lésions rétiniennes infra-cliniques sources de mauvaise récupération.

Prise de rendez-vous
1500_844-EUj2Phf4qO9KBf8dvbsbzkmMIKKoertA3v17v9FVZnl8IFO7RfPmclrAgTTIHaMK

Troubles de la vision