Prise de rendez-vous
Fermer

Prenez un rendez-vous pour une consultation pré-opératoire

Vos troubles visuels

52 avenue du roule 92200 Neuilly-sur-Seine 01 47 22 20 94

Chirurgies

PKR ou PRK

La PKR (photo-kératectomie réfractive) de surface au laser Excimer est la technique de chirurgie réfractive au laser la plus ancienne (premier œil voyant traité en 1988).

 

Actuellement, ses indications se nourrissent des contre-indications du LASIK (15% des cas, cornée fine et/ou asymétrique) à cause de son délai de récupération (4 à 5 jours contre 24H pour le lasik).

Dans cette procédure, il n’y a pas de réalisation de capot cornéen. Le chirurgien vient peler la fine couche antérieure de la cornée (l’épithélium) afin de mettre à nu le stroma cornéen. Ensuite le laser Excimer vient sculpter la cornée (photo-ablation). La diminution de l’épaisseur cornéenne ainsi obtenue modifie la courbure de la face antérieure de la cornée, et donc son pouvoir de convergence, ce qui permet de corriger la vision.

La récupération est plus longue et moins confortable qu’en LASIK ce qui explique son abandon progressif par la plupart des ophtalmologistes. Cependant, elle donne des résultats absolument identiques à ceux du LASIK à terme.

 

Déroulement de l’opération

Il s’agit d’une technique simple, indolore et extrêmement rapide (15 minutes pour les deux yeux) dans sa réalisation.

  1. L’oeil est anesthésié à l’aide de gouttes de collyre (anesthésie topique) avant que le chirurgien ne pose un écarteur à paupières pour empêcher le patient de cligner durant l’intervention.
  2. Le chirurgien enlève l’épithélium de surface de la cornée à l’aide d’une spatule pour mettre le stroma à nu car c’est sur cette couche que doit agir le laser.
  3. L’étape suivante est le traitement réfractif par laser Excimer ; il est absolument identique dans ses modalités à celui du LASIK.
  4. À la fin de l’intervention, des gouttes antibiotiques sont instillées, une lentille pansement est posée sur l’oeil pour limiter la gêne qui survient en général une heure après l’intervention.

 
Désépithélialisation mécanique par grattage de la cornéeDésépithélialisation mécanique par grattage de la cornée

 

 

Action du laser Excimer au cours d'une PKR

Action du laser Excimer au cours d’une PKR

 

La période post-opératoire

Juste après l’opération, les yeux piquent, grattent, brulent et pleurent. La lumière est éblouissante et la vision trouble.  Ces phénomènes vont être plus ou moins intenses pendant les 2-3 premiers jours avec, en fonction des personnes, des pics de douleurs. Cela est tout à fait normal et ne doit pas inquiéter, c’est la cicatrisation épithéliale (recouvrement du stroma à nu par croissance centripète de l’épithélium enlevé).

Le traitement postopératoire associe des antalgiques pendant 2 à 4 jours et, localement, des antibiotiques, anti inflammatoires, lubrifiants pendant une quinzaine de jours.

Une visite de contrôle est prévue dans les quatre à cinq premiers jours pour s’assurer de la bonne cicatrisation de la cornée et enlever la lentille de protection.

Dès que la cicatrisation superficielle de la cornée est effective (c’est-à-dire dès que l’épithélium s’est reformé à la surface), la vision s’améliore et toute sensation d’inconfort disparaît. La vision après un traitement de surface est satisfaisante dès le quatrième ou cinquième jour mais se stabilise en général en 15 jours.

Les recommandations sont identiques à celles du Lasik (ne pas se frotter les yeux, mettre les collyres afin d’éviter les infections, éviter les endroits trop poussiéreux) et en plus de vous protéger des UV avec des lunettes de soleil pendant trois mois. Le respect strict des conditions d’asepsie sera ici de 10 jours contre 24H pour le lasik.

 

Les effets secondaires

Là encore des phénomènes de sécheresse ainsi que des halos lumineux peuvent gêner la vision temporairement. Les premiers seront traités, comme pour le Lasik, par des substituts des larmes ou pommade dans les cas les plus importants. Les halos disparaissent le plus souvent au bout de quelques mois.

Plus rarement, une réaction cicatricielle dans la partie centrale de la cornée, appelée Haze (brume légère en anglais) peut apparaître, après quelques semaines. Il n’altère la vision que très rarement, il est le plus souvent maximal à la fin du premier mois pour ensuite diminuer au cours trois premiers mois postopératoires et disparaître totalement. Il est essentiellement dû à une exposition aux UV.

 

Les complications

La seule complication potentielle dommageable reste l’infection cornéenne qui peut laisser des séquelles (<1/1000). Là encore, le respect des conseils d’asepsie pendant 7 à 10 jours est la meilleure prévention

 

Pour plus d’informations consultez la fiche de recommandations.

Prise de rendez-vous
1500_844-EUj2Phf4qO9KBf8dvbsbzkmMIKKoertA3v17v9FVZnl8IFO7RfPmclrAgTTIHaMK

Troubles de la vision